C'est un psychiatre qu'il aurait fallu voir.

Guy Roux, Abbé Deschamps, Fabien Cool. Moins sexy comme déplacement, c'est pas pas possib'. Auxerre, c'est comme une belle ville mais avec la beauté en moins. Et les marchands de prozac en plus. Là-bas, y'a tout un business. Tu goûtes au Bourgogne, tu sombres dans l'alcool, tu tentes de t'en sortir par des anti-dépresseurs et tu finis supporter d'Auxerre. Ouais, je suis sur les nerfs. Quand tu te tapes des centaines de bornes pour perdre dans un match pourri sur une pelouse pourrie dans un stade pourri, y'a de quoi devenir un pourri. Pourtant j'ai essayé d'esquiver. Cher Michel Sorin, je viens de me rendre compte que je n'avais pas les diplômes pour entraîner, alors je suis contraint de te laisser aller disputer seul la rencontre en Bourgogne mais il est fort probable que je sois apte à pouvoir coacher pour les prochains matches. Ton ami Pierrot. Vous aurez reconnu le style de Saint-Sernin, communicationnellement il est au point, comme Cueff. Mon ami Pierrot, on s'en était déjà rendu compte, t'en fais pas, c'est pas un souci. Michou. Qui tente n'a rien de rien.

Vous imaginez que si j'ai pas envie d'aller à Auxerre, mes joueurs non plus. C'est déjà un exploit que j'arrive à emmener 16 mecs. Face aux djeunss, heureusement que Playstation c'est le sponsor-maillot de l'AJA, j'te raconte pas le bordel quand faudra aller chez le Troyes de Le Crom avec Baguépi, y'a de quoi être effrayé. Danzé c'est particulier, j'lui ai promis qu'il pourrait dire du mal de moi sur le forum de Stade Rennais Online s'il venait, il a accepté. J'ai failli prendre Nguema aussi, les terrains pourris dans les villes pourries, ça le connaît en CFA. Et puis le drame pour lui, j'ai lu son interview dans Breizh Foot. Quand le coach va me donner ma chance, il va regretter de ne pas l'avoir fait avant. Après vérification que le coach c'était bien moi, j'lui ai envoyé un èssèmesse vendredi soir : "stéfan, kan je vé te doné ta chanss, je vé le regrété kom tu di, alor pourkoi te doné ta chanss ?" Dans la famille Saint-Sernin, je voulais le fils, d'la graine de communiquant le petiot.

Arrivés là-bas, on a trouvé Nguema, complètement épuisé. Coach, je suis parti hier soir de Rennes, j'ai couru 15 heures d'affilée, pour te dire que j'avais oublié de te dire au revoir dans mon texto. Moi les fayots j'aime pas ça. J'aurais pu le renvoyer direct sur Rennes, finalement dans un élan de sympathie, je lui ai loué une chambre d'hôtel jusqu'au 15 avril. La réserve joue à Auxerre ce jour-là, ne me remercie pas. C'est ça avoir l'esprit club. Pas comme Sorlin qui pendant le match a fait croire qu'il avait la chiasse pour essayer de s'enfuir du stade. C'était bien tenté mais j'avais anticipé le danger. J'lui avais confisqué la clé de sa Porsche. Parce que Sorlin il se déplace en solo, il parie tout le temps qu'il arrivera avant notre avion grâce à ses voitures surpuissantes. Normalement la voiture ça correspond au joueur ou à l'entraîneur. Utaka, j'veux bien mais Oliv', franchement, si c'était une voiture j'penserais plutôt à une 2CV, ça paraît au bord de la casse mais ça tient toujours. Moi j'ai une Kangoo, mais c'est pas une vraie voiture.

Enfin, y'avait Bruno qui retrouvait son frangin, Benoît. Bruno il dit qu'un mélange des deux ça ferait un joueur idéal. Bah c'est le papa qui doit être vachement fort alors. Il doit avoir la vision du jeu, la technique, le physique, la qualité de passe, la qualité de frappe de Benoît, et, euh, bah le même nom que Bruno.

Après la victoire à Sainté, on se doutait que plus dur serait la chute. Je confirme, alors je m'arrêterai là.