Le blog de Docteur Dréossi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 19 février 2007

L'abus de John est dangereux pour la Sainté

Les disques Monty, c'est vraiment du passé

600 miyions ! 92 victoires sur l'échelle d'Eydelie ! Tu m'étonnes après que Balbir il hurle à la mort après chaque action ratée. Le cours du contrôle du genou d'Abardonado a augmenté à une vitesse ces dernières années, c'est fou. Au moins maintenant à Canal ils sont sûr d'être les meilleurs diffuseurs du championnat. Pas encore les diffuseurs du meilleur championnat, certes. Encore que, mon krabotinell est un modèle de défense. Krabotinell ou catenaccio pour ceux qui n'ont pas leur Petit Etienne sous le coude (Juninho a eu le sien, c'est pour dire). J'étais fier de moi, j'ai toujours admiré le Milan d'Harry Gossachy. Pour revenir à Canal +, c'est l'impertinence, l'audace, l'esprit de transgression. Et des tendances masochistes depuis leur période PSG. Donc ils ont décidé de nous diffuser, nous et notre coefficient de spectaculari(nullli)té le plus faible. Canal + de classement inutiles. C'est clair qu'à Sedan ils doivent être contents de prendre des buts.

Depuis quelques jours, je flippais un peu. Pas le petit flippe, flappe, chante et mets tes baskets. Nan, un gros flippe, Bouvard au moins. Mes défenseurs titulaires sont tous absents. Nan coach ça va je vais bien. Il est un peu naïf Doudou mais j'l'aime bien. Genous qui partent en freestyle, muscles qui "déchirent grave", je suis servi. Sans oublier Erikéa qui se fait harceler par Julien Courbet. A défaut de grimper au classement, on pouvait se vanter d'avoir le maillot à poisse. Même si, comme on dit, la poisse, ça se provoque. Notre préparateur physique, ça doit être un sacré provocateur. Mais c'est aussi un balèze et j'ose pas trop lui dire que les pièges à loups sur les terrains c'est une bonne chose. Tu m'étonnes après que mes attaquants ils lèvent pas la tête.

Dans l'équipe y'a Doudou qui s'intéresse un peu à la politique. Son idole, c'est Thuram. Quand il joue, tu vois pas trop la ressemblance. Par contre quand tu l'vois, il s'la joue trop comme Thuram. Tu lui demandes s'il a pas retrouvé tes chaussettes, il va te répondre Vous savez...euh... en fronçant les sourcils et en mettant le doigt entre sa bouche et son nez, à la perpendiculaire de ce dernier. C'est compliqué la politique, je sais. Faudrait que je m'y intéresse, y'a le Ministre de l'intérieur du pied qui ferait bien de revoir la politique de ses schmidt, ça nous éviterait quelques pépins.

Très franchement, je m'attendais à ce qu'on prenne le bouillon dans le Chaudron. Mais j'ai eu la bonne idée de diffuser la cassette de la dernière victoire rennaise à Saint-Etienne. Quand mes joueurs ont vu le but de Diatta qui avait remonté tout le terrain pour marquer sur un lob tout en finesse, on s'est dit que vraiment tout était possible dans ce stade. Même un but de Moreira ? m'a glissé Cheyrou. Daniel il a entendu et il a pas trop apprécié, il a voulu lui mettre un coup de pied dans la tête. Bon en fait, c'est Didot qui se l'est pris dans le pied. Décidément, tu as du mal à cadrer tes frappes mon petit. Le Bruno je sentais qu'il prenait la confiance alors j'l'ai mis capitaine. En fait si j'ai pas mis Sorlin c'est parce qu'il a pas assez de muscles pour tenir le brassard. Ou alors il joue avec le bras contracté tout le match, mais c'est pas pratique.

J'ai préparé une tac tic basée sur la fraîcheur avec beaucoup de jeunes. Pour l'occasion, j'ai ressorti ma doudoune, celle avec le grand "A" sur le côté. En fait c'est parce que je démarre, au bout de trois ans je pourrai l'enlever. De Mainmain à Sly en passant par Guigui, ils m'ont tous écouté raconter l'histoire de Saint-Etienne. L'époque où c'étaient les poteaux qui étaient carrés. Pour voir s'ils avaient suivi toute mon histoire, j'leur ai demandé : Qui c'est les plus forts évidemment ? C'est Lyon bien sûr qu'ils ont répondu en choeur. Ca la fout mal comme chute pour une histoire verte.

Le match en lui-même, l'aurait fallu le voir pour le croire. Janot, il est tellement cool avec le public que sur notre coup-franc, il a placé son mur de façon à protéger ses supporters. Voir son but reculer d'un mètre sur le missile de Stéph' au match aller, ça a dû le traumatiser, il a fait vraiment fait n'importe quoi. Pour se prendre trois pions contre nous d'façon faut faire n'importe quoi. Sinon Daniel il a fait une de ces rentrées, c'était n'importe quoi aussi. On lui a passé trois fois le ballons, il a fait vingt quatre touches. Même à un moment il allait marquer et il a fait demi-tour, juste pour essayer de dribbler des adversaires. C'est pas en faisant des conneries de ce genre qu'on va dire qu'il est réaliste, c'était du jamais vu. Décidément, à Geoffroy-Guichard, tout est posssible.

P.S : vous m'excuserez pour cette interruption mais j'ai été pris en otage quelques jours par des groupies d'Olivier M. (si on m'embête encore je pourrai toujous dire que je parle d'Olivier Minne, na).

samedi 3 février 2007

Monty piteux

Souvent imitant, jamais égalant :


Monterrubio, c'est comme un gros chien avec deux pieds droits : ça tombe, ça peut plus défendre et ça gueule. Et ça sert à rien. La comparaison peut choquer, d'avance mes excuses à la SPA (Société Protectrice des Ailiers). Si seulement tu savais ce qu'il m'a dit en passant dans mon bureau l'autre fois, toi, supporter, ne serais pas en train de pigner sur son départ. Oh Doctèr, mi prindre min frusquin, pou juer dins ech' Nord !. J'en ai profité pour dépoussiérer ma rousse ch'ti, histoire de comprendre c'que l'autre jactait. Quand Jésus, suis resté cloué sur mon siège. Pour ceux qui n'ont pas les sous-titres, comprenez qu'entre vous et votre chérie, ô Monty, c'est déjà la fin.

Vous voyez, ça fait trois semaines qu'il me parle en ch'ti, j'aurais dû m'en douter. Avec cet accent, il va aussi vite s'intégrer à Lens qu'il s'est désintegré à Rennes. Finalement, il s'est décidé à reparler français sous la menace d'Mbia appelé en renfort. Je pars à Lens pour relancer carrière et côtoyer Gillet. Attends Roulianne, tu vois que je suis occupé, oui il est bien ton nouveau blog. Qui ça tu disais ? Nicolas Gillet, la perfection au Masculin. Pour vous situer, le Masculin c'est un Bar à trois kilomètres de Lens, réservé aux hommes qui aiment les 17ème et 18ème hommes sur la feuille de match.

Avec Matt Moussilou devant, Monterrubio n'aurait jamais fait plein de passes décisives. Il ne vivait que par Frei. Sir Alex a rejoint les stabilos de Dortmund, à quoi servirait donc Monty ? Yeux dans les yeux, en sachant qu'il ne restait plus qu'une moitié du duo, tu préfères Thomert ou ta paire ? Alors, pas facile hein, vas-y réponds si t'es si fort ? Je le sens, je le sais, tu es confiant, tu es rassuré. Certains supporters se posaient la question de savoir qui devait porter le brassard. Docteur Dré, aussi. Monty s'était retrouvé, sur le banc sans l'faire exprès et il était perdu. Docteur Dré, aussi. Bah dis-donc, il a pas tout perdu mon Oliv', il chambre toujours aussi bien. Vivement le moment où il glissera un bon mot après avoir mis un petit pont à Sidi Keita. D'avance mes condoléances.

J'ai décidé de réunir tous les joueurs pour leur annoncer la nouvelle. Que tous ceux qui croient que Rubio n'est pas parti de son plein grè lèvent le doigt.. Aucune réponse, merde. Que tous ceux qui sont dans la vibe, lèvent le doigt. C'est bon, avec mon équipe de jeunots, ça a marché. Ouf. J'espère que là, mon p'tit Rubio il a compris qu'il fallait pas trop faire celui qui se barrait pour franchir un palier alors qu'il était mis à pied pour mauvaises performances. Les Lensois ont gentiment joué leur rôle social en accueillant un travailleur en difficulté. Et je vous assure, avec Thomert, on ne perd pas au change. Entre les deux, y'a que la vérité du terrain qui compte. Monterrubio, il était déjà dans le rouge en faisant le toss. Alors qu'Olivier Thom', il est toujours en forme.

Alors, toujours en train de pigner ?

vendredi 2 février 2007

Des héros au Rocher

Ca sent le roussit, ça sent franchement l’arnaque, ça fait deux matchs qu’on est invaincus. Fred ne m’a encore parlé de rien mais à mon avis y’a un truc avec les arbitres. Deux matchs… d’affilée, ça me rappelle la saison folle, celle où on a été en Europe à la fin, la saison de toutes les victoires, des 20 buts d’Alex, de la mort de papy. Mais je m’égare, l’important ce sont ces deux bons résultats.

Tout d’abord, et vous vous en souvenez sans doute, on a été à Guingamp pour prouver aux supporters qu’on était capables de ramener quelque chose face à une Ligue 2. Après Reims et Romorantin c’est sur qu’on redoutait un peu les équipes de divisions inférieures, et comme rien n’est jamais acquis, si ça tourne mal ça pourra toujours compter comme un match de préparation pour la saison prochaine. Vous suivez toujours? Pic du Roudourou, 1278 ? Pour la réponse demandez à Kévin Bru, moi j’ai oublié. Faut dire que j’ai une bonne raison, avec le match de feu qui a suivi, le but de Dany (Moreira hein… pas Briand), et l’intensité qui régnait sur le terrain, sans mes deux Efferalgan d’avant match j’aurais pas tenu. Je crois que le but de Puff Dany a fait plaisir a tout le monde. Ca fait six mois qu’il saoule tout le vestiaire à raconter ses saisons où il marquait 10 buts. Si tu rajoutes à ça Bruno qui est encore tout bouleversé par ses trois sélections en équipe de France et Mbia qui s'est rendu compte que Jean-Jo avait déjà été l'arrière droit du Cameroun, tu te retrouves avec une équipe qui va se jeter sur Dany au poteau de corner quand il marque en amical face aux Guingampais. J'te raconte pas la fois où Isaksson a fait comme Dany quand il a marqué à l'entraînement, ce con on a mis trois heures avant de voir qu'il était derrière le poteau.

Pour continuer à se rassurer et repartir sur de bonnes bases pour 2007 on a enchaîné sur un match à Monaco, amical lui-aussi. Avec Philippe on l’a deviné de suite, avec 18 personnes dans les tribunes et Michel Hidalgo aux commentaires c’était forcément une rencontre amicale…Du coup en composant mon équipe sur Football Manager comme je fais d’habitude j’ai eu la flemme de changer la tactique par défaut et j’ai laissé le 4-4-2 sans consignes. J’ai fais jouer Jacques et Jimmy pour les conserver au mercato et comme Youssouf était parti glaner des trophées ailleurs et bah j’ai mis le milieu droit de l’équipe de Landry. Il tirait la gueule quand je lui ai annoncé (Landry pas le milieu droit). Vous suivez toujours ? Pic du Roudourou, altitude ? Enfin bref, malgré mon blazer emprunté à Jean-Louis Borlo on a gagné 2-0. Buts de Jimmy et Etienne. Deux bretons pure souche. Enfin pour Jimmy je suis pas sûr. Il est né à Vitry-sur-Seine je crois, c’est dans le Morbihan ça non ? En tout cas quatre points en deux matchs amicaux, on est prêts à ré-attaquer la vraie Ligue 1.