Trop tard les amis, vous vous démerdez maintenant.

Attention, l'information suivante pique les yeux : Jean-Jo va jouer la plus grande des coupes européennes. Celle avec les mioches qui remuent un ballon géant dans le rond central. Celle avec la musique où quand tu l'entends, t'as des frissons. Enfin j'dis jouer, disons qu'avant il était remplaçant contre Reims en Coupe de la Ligue, maintenant il sera remplaçant contre le Milan AC en Ligue des Champions. Impossible n'est pas Perrier-Doumbé. On vous le prête mais il s'appelle "reviens pas", ok ? Dès le début j'ai mis les choses au clair. On aura pas d'autres occasions.

Je me demande encore pourquoi les Celtikois l'ont recruté. En plus c'est pas comme s'ils s'étaient planté sur le nom. Jean-Joël Perrier-Doumbé c'est pas très courant alors que, j'sais pas moi, par exemple Alain Roche on peut confondre avec Alain Rochat, hein, nan ? En parlant de, j'avais une belle paire d'arrières latéraux la saison passée. Entre un qui est meilleur buteur contre son camp du club et l'autre meilleur passeur, j'avais de quoi m'amuser en concours foireux. Mais j'peux vous assurer qu'avec Laszlo et Manu, on a surtout ri canari quand on a vu Jean-Jo nous faire perdre la troisième place.

Que voulez-vous, Rennes ne peut retenir ses meilleurs joueurs face aux avances de grands clubs. Jusque Frei et après Gourcuff et Källström, ça tenait la route ce genre de phrases. Là, la situation m'oblige à revoir mon texte. Pas que Jean-Jo soit pas un de mes meilleurs joueurs, mais un peu quand même. Pour pas trop le vexer, j'ai fait appel à Saint Fred, le nouveau. A son arrivée il a transformé le Stade Rennais en grand club par une simple parole. Bah là, il a transformé Perrier-Doumbé en grand joueur. Pas bête. Les Ecossais ont gobé. Grâce à ça on va gagner plus d'un million d'euros. 230 000 euros qu'ils vont nous filer plus les 800 000 qu'on aurait dû leur donner, condition sinèqoua...sinékwa..., en fait on devait trop raquer si on voulait s'en débarrasser.

Ok, le championnat d'Ecosse vous emmerde, vous vous balladez. Mais recruter Jean-Joël Perrier-Doumbé alors même qu'on a plein de points d'avance, ça reste risqué. Chers supporters des Bhoys, méfiez-vous donc de la roulette camerounaise. On y joue à bulles réelles, histoire de s'ennuyer un peu moins, pensant de toute façon s'en sortir indemne...Wait and see... Vous voilà prévenus !